Le contraste nous pousse à agir

Vous connaissez surement cette histoire

Un publicitaire New-yorkais passant devant un mendiant dont la pancarte indiquait « J’ai faim, aidez-moi svp », fait le pari qu’en changeant quelques mots il augmentera considérablement les dons. Il s’exécute et, en effet, les dons sont plus importants. En ajoutant simplement « C’est le printemps et » il a modifié le message initial en y intégrant un contraste fort entre la vie de ce pauvre mendiant et l’insolent sentiment de plaisir bienheureux que nous éprouvons à chaque début de printemps.

C’est le printemps et j’ai faim, aidez-moi svp

Le contraste nous permet de mettre en avant les idées qui méritent d’être retenues. Nous pouvons utiliser ce principe pour pousser nos interlocuteurs à l’action. Pour l’avoir éprouvé à plusieurs reprises, je confirme que cela fonctionne avec une grande efficacité.

Voici, sous un angle différent, une illustration de cette histoire.

 

Par Gilles Durouchoux

Répondre

You must be logged in to post a comment.