Story Telling, remède Anti-Blabla ?

Pour convaincre, racontez une histoire… blablabla…

Il y a quelques années, alors que je travaillais à la mise en place d’un plan de formation pour une équipe de managers, j’ai été frappé par la facilité dont certains managers ont à transmettre des concepts sans savoir les mettre en pratique eux même.
J’étais en réunion avec l’équipe de direction et nous passions en revue les étapes clés du plan de formation. Le PDG s’arrête sur la partie intitulée « Story Telling » et réagit vivement en disant : « Je n’arrête pas de leur dire, que pour convaincre, il faut raconter une histoire »

Cette injonction revient régulièrement au hasard des rencontres professionnelles que je fais. Encore la semaine dernière, une personne que j’accompagne me disait la même chose :

« Mon manager me dit de raconter des histoires »

 

Donc nous sommes d’accord, raconter une histoire… ça marche. Le sujet est maintenant assez répandu pour rassembler beaucoup de monde autour de cette idée. Le format des conférences TEDx a d’ailleurs, largement contribué à cette nouvelle approche.

Alors pourquoi, voit-on toujours autant de présentations PowerPoint aussi soporifiques, de réunions ennuyeuses ou de conférences pénibles ?
Parce que pour la plupart d’entre nous, « faire un TEDx » en rdv client ou en réunion nous paraît complètement décalé du monde de l’entreprise.

Imaginons que vous travaillez dans une banque au service de l’inspection générale. Votre travail consiste à auditer des entités auprès desquels vous ferez une restitution.
Si je vous dis : « Pour faire passer ton message, il faut que tu raconte une histoire ». Il y a de forte chance pour que vous ayez du mal à comprendre l’intérêt de cette pratique et surtout comment vous y prendre.
J’ai choisi cette exemple parce que j’interviens régulièrement auprès de Banques ou d’Assureurs et que le public que j’accompagne met une bonne journée pour passer de : « Ah non, ça ne sera pas possible chez nous » à

«  Finalement, c’est possible de raconter une histoire, même sur des sujets aussi factuels et rationnels que les nôtre ».

 

Dans un prochain billet, je partagerai avec vous les clés du Story Telling pour que vous puissiez, même sur des sujets compliqués, comprendre la façon de procéder.

Inscrivez-vous (en haut à droite) pour être informer des prochaine parutions sur le sujet.

Par Gilles Durouchoux

Répondre

You must be logged in to post a comment.